Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil CoreVIH > Vivre avec le VIH > VIH et neuro-psy
 



VIH ET NEURO-PSY


Les pathologies psychiatriques et le VIH/sida peuvent être liées.

Les troubles psychiatriques et les troubles liés à la consommation de substances psychoactives sont des facteurs de risque de contracter le VIH.

Les personnes vivant avec le VIH (PVVIH) présentent plus fréquemment des troubles psychiatriques que la population générale.

Ils développent plus fréquemment différents symptômes neuropsychiatriques, comme notamment des troubles cognitifs, des troubles de l'humeur (dépression, anxiété, irritabilité, idées suicidaires...), des troubles du sommeil ou de la fatigue.

Et ces symptômes peuvent être révélateurs de la détresse associée aux facteurs de stress inhérents au fait de vivre avec le VIH/sida.

Il peuvent aussi être liés aux maladies secondaires au VIH ou à certains traitements antirétroviraux, moins prescrits aujourd'hui.

 
Bilans à réaliser : Bilan cérébral
(extrait de "Carnet de route" rédigé par B. Canet et B. Loze, IDE, édité par Gilead)

Un trouble cognitif désigne un trouble mental qui affecte plus particulièrement et principalement  la mémoire, incluant l'attention, le langage ou encore la perception et la résolution des problèmes. Ces troubles peuvent fortement affecter la vie quotidienne en provoquant, par exemple, des oublis dans la prise des médicaments.
Il faudra alors évaluer le type de plainte cognitive à l'aide d'auto-questionnaires simples avec prise en charge éventuelle par un spécialiste (neurologue ou neuro-psychologue).

Exemples de situations qui doivent vous inciter à en parler à votre médecin :
  • Difficultés d'apprentissage
  • Manque du mot
  • Difficultés attentionnelles
  • Troubles de la mémoire
  • Gène dans la vie relationnelle
  • Limitation des loisirs
  • Difficultés à initier des activités
  • Peine à trouver des arguments dans une discussion
  • Changement de personnalité signalé par vos proches (irritabilité par exemple).