Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil CoreVIH > Vivre avec le VIH > VIH et maternité > Aide médicale à la procréation à risque viral
 
  AIDE MEDICALE A LA PROCREATION A RISQUE VIRAL  
 

La consultation d’Aide Médicale à la Procréation
à risque viral
 
La présence d’une infection virale nécessite la mise en place de précautions pour pouvoir réaliser une aide médicale à la procréation (AMP) en toute sécurité (dépliants « AMP » ).
 
La démarche d’aide médicale à la procréation se fait en trois étapes
 
Apprécier la possibilité daide médicale à la procréation. En effet, dans certains cas, il peut exister des contre-indications qui ne vont pas permettre d’entreprendre cette démarche. Ces contre-indications peuvent être liées à la maladie virale, à des problèmes psychologiques, des problèmes immunitaires, ou à d’autres pathologies qui n’ont pas de lien avec l’infection par le VIH.
 
Sil ny a pas de contre-indication à laide médicale à la procréation, il est ensuite nécessaire denvisager la meilleure des techniques en fonction du bilan de fertilité du couple. Parfois, des problèmes de fertilité (que ce soit pour lhomme ou pour la femme) peuvent rendre cette aide impossible à mettre en place.
 
Si laide médicale est possible et faisable, les différentes consultations et examens réalisés vont permettre de choisir les meilleures modalités.
 
 
En pratique, plusieurs consultations vont être nécessaires
 
Biologie CECOS et AMP : un médecin vous donnera des informations sur les différentes techniques dAMP. Un premier spermogramme sera réalisé pour évaluer la fertilité de monsieur. En cas de séropositivité VIH pour monsieur, un second prélèvement, avec traitement du sperme et congélation, permettra la détection de la charge virale dans le sperme.
 
Gynécologie et AMP : cette consultation a pour but d’évaluer la fertilité de madame et de mettre en place les différents examens féminins nécessaires à la réalisation de l’AMP. Il vous sera donné toutes les informations sur le déroulement des traitements et des techniques.
 
Psychologie : la consultation avec la Psychologue est un moment pendant lequel le couple peut faire le point (ensemble ou individuellement) sur son désir d’enfant, en lien avec les interrogations sur le risque viral. Elle est obligatoire en cas de séropositivité VIH.
 
Infectiologie : en cas dinfection par le VIH, vous rencontrerez un médecin infectiologue qui rediscutera avec vous du risque viral lié à la procréation, d’éventuelles adaptations de traitement. Vous referez le point avec lui sur votre état immunitaire.
 
Hépatologie hépatite B ou C : en cas de co-infection par le virus de l’hépatite B ou par le virus de l’hépatite C, vous pourrez être vu en consultation par un hépatologue qui vous conseillera au plan thérapeutique en tenant compte des contraintes de la l’assistance médicale à la procréation. En effet, certains médicaments traitant ces pathologies ne peuvent pas être administrés lors de la grossesse du fait du risque de malformation pour le foetus.
 
 
Prise de rendez-vous pour AMP à risque viral, VIH, Hépatite B ou Hépatite C
 
CECOS et AMP : 04 73 750 230 de 10 h à 12 h 30
 
 
Lorsque vous viendrez en consultation, pensez à prendre les documents médicaux qui sont en votre possession et demandez au médecin qui vous suit pour votre pathologie virale de faire un résumé de votre histoire médicale.
 
Toutes les consultations se dérouleront au CECOS, sauf la consultation d’hépatologie pour hépatite B ou C qui se déroulera aux consultations d’hépato-gastro-entérologie (CHU Estaing, rez-de-chaussée). Tous les détails, renseignements et plan d’accès sont sur www.chu-clermontferrand.fr/reproduction.