Vous êtes ici : Ignorer les liens de navigationAccueil CoreVIH > Prévention Dépistage > Dépistage du VIH SIDA en Auvergne-Loire
 
  DEPISTAGE DU VIH/SIDA EN AUVERGNE-LOIRE  

OU FAIRE LE TEST VIH ?

 

Il se pratique :

  • dans les CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic),
  • dans les hôpitaux,
  • ou dans les laboratoires d'analyse (sans prescription médicale préalable).
  • Les associations AIDES et ACTIS proposent également une possibilité de dépistage rapide communautaire. 
  • Association Médecins du Monde (Programme RESCORDA), 12 avenue des Bayons à Saint-Eloy-les-Mines (09 51 54 42 49).


Pour connaitre la marche à suivre en cas de prise de risque ou d'exposition récente (au plus tard dans les 48 heures), veuillez consulter la page
"
accidents d'exposition".

QUAND FAIRE UN TEST DE DEPISTAGE ?

Il est très important de savoir si on est infecté ou non par le VIH afin d’avoir la meilleure prise en charge possible.

Le test de dépistage peut être motivé dans différentes situations qui peuvent être :

  • Le fait d’avoir un partenaire séropositif, d’avoir des partenaires multiples, d’avoir des pratiques sexuelles avec des personnes de même sexe, d’être originaire d’un pays à forte endémie ;
  • Avoir été en contact avec des liquides biologiques éventuellement contaminés (sang…)
  • L’apparition d’une maladie sexuellement transmissible
  • Le début d’une grossesse
  • Un bilan pré-opératoire
  • Le test est proposé par votre médecin en cas de fièvre aiguë, d’une altération de l’état général, de diarrhée chronique, de ganglions, de troubles du bilan biologique
  • En cas de diagnostic d’une maladie opportuniste ou d’une tumeur.

Le délai après prise de risque est désormais de 6 semaines, conformément aux recommandations HAS.
À noter d’ailleurs que la détection peut être possible dès le 15e jour.
 

Il s’agit d’une simple prise de sang.

Au CeGIDD (Centre Gratuit d'Information, de Dépistage et de Diagnostic) vous ne serez pas tenus de décliner votre identité si vous ne le souhaitez pas et aucune participation financière ne vous sera demandée. Les adolescents, par exemple, n’ont pas à craindre que leurs parents soient informés. De même, les personnes mariées n’ont pas à craindre que leur conjoint soit mis au courant via les papiers de la mutuelle ou de la sécurité sociale.

Le test de dépistage identifie les défenses spécifiques (les anticorps) que le corps a fabriquées pour lutter contre le VIH. Lorsque ces anticorps spécifiques sont présents dans le sang, la personne est dite séropositive et lorsqu’ils sont absents, séronégative.

Mais attention, le processus de fabrication des anticorps par le sang prend plusieurs semaines. Cela veut dire que faire le test quelques jours après un rapport sexuel à risque ne suffit pas ; il faut prévoir de le refaire.

Seul un test négatif 6 semaines après une prise de risque permet d’exclure une contamination.

Il existe désormais un test de dépistage rapide (TROD).

Ils ressemblent un peu aux tests urinaires de grossesse que l'on trouve en pharmacie. On dépose la goutte de sang dans un petit creux prévu à cet effet, on ajoute quelques gouttes de diluant, puis on attend quelques minutes pour pour interpréter le test.

Certains CeGIDD et médecins généralistes utilisent avec un accompagnement associatif. Les associations habilitées peuvent également pratiquer ces tests rapides (AIDES et ACTIS en Auvergne-Loire, cf. ci-dessus).

Depuis septembre 2015, les autotests VIH sont disponibles dans certaines pharmacies.

L'autotest VIH est un test rapide d'orientation diagnostique de l'infection VIH à réaliser chez soi. Il est disponible uniquement en pharmacie et délivré sans prescription médicale.
A partir d'une goutte de sang prélevée par piqûre au bout du doigt, l'autotest VIH permet de dépister avec fiabilité une infection VIH datant de plus de 3 mois.
Le temps nécessaire pour réaliser l'autotest est d'environ 5 minutes et le temps d'attente avant la lecture est ed 15 minutes.
Il coûte entre 25 et 28 euros.

Brochure "Autotest VIH : comprendre mon résultat"